Mieux se connaitre – La remédiation cognitive

In Mieux se connaître - Pilier 1 by Ismail SadkyLeave a Comment

Le courant de l’éducabilité cognitive (PEI, ARL, GM…)  parie sur le développement de l’efficience et de l’autonomie par la réactivation des capacités d’apprentissage naturelle et la métacognition mais ça ne marche pas. Le but est d’amener le sujet à se conformer au sujet épistémique, à un modèle normatif.

La remédiation cognitive permet à la personne de se découvrir, de prendre de l’assurance, de reprendre les bases, de se restructurer à travers des exercices pour faire face aux problèmes scolaires et développer les capacités de logique et de déduction.

Les principes de la réorganisation cognitive :

  1. Prendre conscience de ses processus cognitifs.
  2. Mettre en relation différentes situations en repérant les analogies.
  3. Justifier la démarche employée.
  4. Expliquer les règles opératoires et les transférer, généraliser.
  5. Anticiper.
  6. Confronter les points de vue.
  7. S’approprier ses échecs comme ses réussites.

Read More

Mieux communiquer – La visualisation une soft skills

In Mieux communiquer - Pilier 4 by Ismail SadkyLeave a Comment

« Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ? »

Cette question vous a déjà certainement été posé quand vous étiez plus jeune.

Que vous ayez eu ou non la réponse à cette question, vous avez peut-être déjà eu cette envie de penser au métier de vos rêves.

Mais, est-ce vraiment le métier de vos rêves qui a été mis de côté … ?

Depuis tout petit, nous avons suivi une éducation pour nous former à exercer un métier. Nous avons appris à lire, à écrire, à compter, à raisonner. Nous avons été formés sur des compétences techniques (hard skills ) en vue d’être qualifié à exercer une activité professionnelle la plupart du temps en lien avec les études que nous auront suivies.

Mais à quel moment de notre parcours avons-nous appris à nous préparer au métier de nos rêves ? Avons nous suivi des cours pour nous apprendre à déterminer avec précision le métier de nos rêves, et la manière de parvenir à en vivre ? En ce qui me concerne, je n’ai jamais eu ce type de cours et à ma connaissance, ce sujet ne fait pas réellement partie intégrante des contenus de l’enseignement délivré par l’éducation nationale.Read More

L’art de poser des questions !

In La classe CARE by Ismail SadkyLeave a Comment

« Si j’avais une heure pour résoudre un problème dont ma vie dépendait, je passerais les 55 premières minutes à chercher la meilleure question à me poser, et lorsque je l’aurais trouvée il me suffirait de 5 minutes pour y répondre ».

C’est la mise en question, bien plus que la mise en réponse qui explique le génie des recherches d’Einstein.

Questionner est un acte quotidien. Pourtant aucun d’entre nous n’a été formé à poser des questions et rien n’est enseigné sur le questionnement !

La plupart d’entre nous posons systématiquement les mêmes types de questions, ce qui ne représente que 15 % des possibilités, et ceci afin d’obtenir des réponses qui nous conviennent, ou auxquelles nous sommes habitués. Et poser une question dont on a déjà la réponse est rarement intéressant et plutôt improductif… Dans ce cas, comment questionner différemment pour élargir le champ des possibles, et favoriser la communication ?

Poser une question peut être considéré comme un acte audacieux, dans le sens où nous nous aventurons vers l’inconnu, vers ce que nous ne savons pas. Ceci nous permet toutefois de nous adapter aux situations de communication rencontrée.

C’est encore accepter de lâcher prise sur une volonté  de contrôle (conversations, situations, relations…).Read More

Comment mieux apprendre avec son cerveau ?

In Mieux se connaître - Pilier 1 by Ismail SadkyLeave a Comment

Steve Masson, chercheur canadien en neuroéducation, propose : en quoi mieux connaître le cerveau peut-il nous aider à mieux enseigner ?

Le cerveau est plastique il apprend en modifiant sa structure . Le mouvement est physique dans le cerveau d’un enfant qui apprend , il y a des connexions entre les neurones donc des  modifications.  Les connexions synaptiques se modifient de plusieurs manières :

  • en formant de nouvelles synapses (c’est-à-dire des connexions physiques entre différents neurones par l’axone et les dendrites)
  • en renforçant ou affaiblissant certaines synapses existantes (en fonction de la régularité de l’utilisation des connaissances)
  • en supprimant des synapses existantes (c’est l’effet d’élagage)

L’apprentissage est donc dynamique.Read More

Mieux communiquer – Un sondage Opinionway réalisé par Cerveau & Psycho

In Mieux communiquer - Pilier 4 by Ismail SadkyLeave a Comment

Ce que les parents valorisent le plus chez leurs enfants, c’est la qualité de formulation, la capacité de mieux communiquer avec autrui et de mieux se connaître soi-même (connaître ses émotions, ses désirs, définir ses objectifs) .

A 80 pour cent, les parents trouvent que l’école développe peu ou pas du tout l’intelligence intrapersonnelle et l’intelligence interpersonnelle. Ils sont même une majorité à trouver que l’école n’apprend pas suffisaemment à s’exprimer clairement par des mots. Le trio de tête est donc malmené sur les bancs de l’école…

Source : http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/actu-les-parents-et-les-intelligences-multiples-34137.php

Mieux communiquer – Comment avoir un bon message ?

In Mieux communiquer - Pilier 4 by Ismail SadkyLeave a Comment

descartesLa simplicité est la clé de votre communication. Grâce à elle, vous pourrez ouvrir toutes les portes mentales de votre auditoire et ainsi diffuser avec efficacité votre message. Voici une règle absolue : Tout ce que vous déciderez de dire doit faire preuve de simplicité.

Souvenez-vous que les bons orateurs savent rendre les choses aussi simples que possible sans les rendre simplistes. On peut malheureusement vite faire l’amalgame entre ces deux mots : simple et simpliste. Une approche « simpliste » est une approche réductrice, qui s’appuie sur le plus petit dénominateur commun. Etre « simpliste » signifie manquer de profondeur, être trop superficiel. Ce n’est pas ce que nous recherchons.

La simplicité au contraire est riche de sens. Mais comment définir la simplicité ? « Simplicité signifie produire un maximum d’effet avec un minimum de moyens. »

Voici une méthode en 3 étapes pour rendre votre message simple.Read More

Mieux se connaitre – L’adolescent ! Qui suis je ?

In Mieux se connaître - Pilier 1 by Ismail SadkyLeave a Comment

Comment qualifier l’adolescent?

  • immature
  • rebelle à l’ordre établi
  • transgressif
  • incontrôlable

D’après Half, l’adolescence constitue une période de tempête et de stress ». Cependant, ne pas dramatiser, d’après l’enquête HBSC de l’OMS en 2006 (auto-questionnaire anonyme), 85% des adolescents se disent heureux.

 

Qu’est-ce qu’un adolescent? Ce n’est pas encore un adulte et plus tout à fait un enfant. On peine à en saisir les bornes développementales, 10 à 25 ans selon l’OMS actuellement contre 13-18 ans auparavant.

Caractéristiques propres:

– physiologiques: dérégulation du sommeil, de l’alimentation (goût pour le sucre)

– émotionnelles

– comportementales: attirance pour des conduites à risqueRead More

Mieux se connaitre – Boris Cyrulnik : Biologie des fantômes

In Mieux se connaître - Pilier 1 by Ismail Sadky1 Comment

L’être humain est un mammifère sociale. L’homme est le fruit de la biologie et de ses histoires. Le mystère de la transmission de pensée s’explique par la biologie et non par l’inconscient. Il ne s’agit pas, comme on le croyait, de transmission d’informations d’inconscient à inconscient mais plutôt de communication paraverbale ou préverbale. C’est à travers les silences que se construit la relation, par des signaux biologiques, bien plus sûrement que par la parole.

I La biologie des fantômes

On sait aujourd’hui que tout ne s’explique pas par les gènes. Notre équipement génétique comporte 28000 gènes, comme les vers de terre, mais il n’y a pas de programmation « épigénétique ». Il n’y a pas de programme génétique car la pression du milieu modifie la bandelette génétique et peut donner des millions de personnes différentes, mais pas toutes les personnes non plus. La relation modifie la biologie.Read More