Mieux s’organiser – Gérer un échec

In Mieux s'organiser - Pilier 2 by Ismail SadkyLeave a Comment

Photo By Matthew WiebeNous avons tous déjà échoué un jour.

Tout s’écroule autour de nous et c’est une véritable descente aux enfers. Nous sommes submergés par laculpabilité et la déception extrême de ne pas avoir réussi. Cela ne fait qu’empirer chaque fois que nous repensons aux projections dans le futur que nous avions faites, qui s’avèrent dorénavant totalement hors de propos, vu que nous avons échoué.

Faire le point

Plutôt que de vous culpabiliser à entretenant un dialogue intérieur négatif comme « je suis nul », « je n’arriverai jamais à rien », faites le point sur la situation de manière constructive en répondant à ces questions :

  • Qu’est-ce qui vous a manqué ?
  • Qu’est-ce que vous avez « mal » fait ?
  • Qu’est-ce qui n’a pas marché ?
  • Avez-vous suffisamment travaillé ?

Analysez avez précision ce qui vous a fait défaut. Un échec est avant tout une expérience, une expérience de vie.

Réfléchissez aussi à l’avenir et une autre question se pose :

 Êtes-vous encore prêt à vous battre pour ce qui vous tient à cœur, et ce, malgré la déception et la désillusion ?

Souvent dans cette première phase de l’échec, nous nous sentons nul, mauvais et vidé de toute notre énergie. Reprenez-vous et posez-vous des questions cruciales qui pourront redonner du sens à votre situation.

  • Qui êtes-vous ? Quel est votre but dans la vie ? Que voulez-vous apporter au monde ?
  • Peut-on réduire votre personne à cet échec ? L’échec ne peut-il pas être un moteur pour renforcer votre détermination ?
  • N’avez-vous jamais réussi auparavant et accompli des choses dont vous êtes fier, dans le passé ? Ces objectifs, les avez-vous atteints du premier coup ? Ou a-t-il fallu que vous vous battiez pour eux?
  • Qu’est-ce que cet échec a de formidable ? Comment pouvez-vous tirer des bénéfices de cet échec ? Et ainsi transformer cette boue en or ?
  • Échouer une fois signifie t-il que vous échouerez tout le temps ? Le monde s’est-il arrêté de tourner ?

Après un échec, il est très important de « changer vos lunettes -filtres de croyance » pour voir le monde différemment et prendre du recul sur la situation. Vous vous sentez nul, votre regard est-il totalement partial ?

Vous avez perdu confiance en vous et c’est normal.Pour autant votre perte de confiance ne signifie pas que vous avez aussi perdu vos capacités à réussir. Vous devez stopper net ce dialogue interne négatif que vous entretenez et le remplacer par des affirmations positives !

Faites l’exercice suivant. Prenez une feuille et un stylo. Mettez pendant quelques minutes le souvenir de votre échec de côté et pensez à toutes les situations de votre vie où vous avez réalisé des choses remarquables. Ne cherchez pas forcément un exploit, mais juste des occasions où vous avez su prouver que vous pouviez réussir et être à la hauteur.

Notez au minimum 10 choses pour lesquelles vous êtes fier et continuez si vous êtes inspiré. Relisez ensuite cette liste et replongez-vous dans chacune de vos réussites.

Prenez conscience que vous possédez des talents, des qualités et des atouts qui sont toujours présents en vous. Ils ne demandent qu’à s’exprimer à nouveau pour surmonter les échecs passés !

Prenez du recul

Vous venez de contrebalancer votre sentiment d’échec. Vous prenez conscience que vous êtes la somme d’une multitude d’expériences, dans lesquelles vous avez su tirer votre épingle du jeu quand vous le deviez.

Dédramatisez la situation. Vous pensiez auparavant que votre échec était irrémédiable, que jamais vous ne pourriez le dépasser car les répercussions étaient bien trop lourdes à porter. Arrêtez-vous un instant.

J’aimerais que vous vous posiez une question que j’utilise très souvent dans ce genre de situation pour me redonner du courage :

Dans 20 ou 30 ans, vous souviendrez-vous de cette échec ?
Serez-vous encore bloqué dans la même situation ? Ou aurez-vous dépassé votre échec ?

Visualisez-vous dans le futur, pensez-vous une seule seconde que vous serez encore à genou devant votre échec ?

La réponse est évidente : non.

Il y a donc une (et même plusieurs) solution(s) à votre problème, elles attendent juste que vous les trouviez !

Écoutez parler vos proches et demandez-leur de vous raconter leur(s) échecs(s) scolaires. Remarquez comme ils les prennent à la légère, ils en rigolent peut-être même. Dans certains cas, ces échecs leur ont même fait prendre conscience de choses très importantes qui font qu’ils en sont là aujourd’hui.

Reprenez confiance en vous

Vous avez maintenant pris du recul sur la situation et c’est une très bonne chose ! De nouvelles solutions vont maintenant s’offrir à vous ! Vous allez découvrir qu’au-delà de l’échec existent de nouvelles possibilités, de nouvelles options qui vous permettront d’atteindre ce que vous désirez.

Mettez en place une stratégie, un plan d’action qui vous permettra de vous relever. Définissez vos nouveaux objectifs afin de surmonter les difficultés.

Il est normal que vous vous sentiez un peu perdu par moment en pensant à vos objectifs. Vous ne savez pas comment vous allez pouvoir les atteindre après votre échec car cela vous a déstabilisé. C’est normal.

Battez-vous pour ce qui vous passionne et les obstacles ne seront plus que formalités !

L’échec n’existe pas, sauf si l’on arrête d’essayer ! Elbert Hubbard

Source : http://reussir-ses-etudes.com/comment-se-relever-apres-un-echec/

Leave a Comment