Mieux se connaitre – La remédiation cognitive

In Mieux se connaître - Pilier 1 by Ismail SadkyLeave a Comment

Le courant de l’éducabilité cognitive (PEI, ARL, GM…)  parie sur le développement de l’efficience et de l’autonomie par la réactivation des capacités d’apprentissage naturelle et la métacognition mais ça ne marche pas. Le but est d’amener le sujet à se conformer au sujet épistémique, à un modèle normatif.

La remédiation cognitive permet à la personne de se découvrir, de prendre de l’assurance, de reprendre les bases, de se restructurer à travers des exercices pour faire face aux problèmes scolaires et développer les capacités de logique et de déduction.

Les principes de la réorganisation cognitive :

  1. Prendre conscience de ses processus cognitifs.
  2. Mettre en relation différentes situations en repérant les analogies.
  3. Justifier la démarche employée.
  4. Expliquer les règles opératoires et les transférer, généraliser.
  5. Anticiper.
  6. Confronter les points de vue.
  7. S’approprier ses échecs comme ses réussites.

 

Fonctionnalité de la remédiation cognitive : Des situations ludiques et concrètes. Le sujet est acteur de ses propres connaissances, il coordonne les moyens et les buts et construit des liens de causalité. Il sort de l’aléatoire et du réactionnel. Il est capable de repérer les étapes de sa réflexion : D’où je pars, ce que j’ai fait, où je suis arrivé. Il s’agit de construire des processus généralisable et de pratiquer la déduction. C’est un travail sur la fonctionnalité des structures.

 

Les régulateurs intra psychiques :

zone

 

L’absence de régulation entre le cognitif et l’affectif provoque des troubles.

Les cinq structures mères naturellement coordonnées entre elles :

  1. La décentration : la capacité à dépasser des aspects physiques, à coordonner des points de vue, à mettre à distance ses propres opinions et intérêt.
  2. La généralisation : Le transfert de processus et de raisonnements identifiés comme cohérents et adaptables à des situations analogues.
  3. L’inhibition : La hiérarchisation des priorités et l’abandon des processus inutiles, non prioritaires, inadéquats.
  4. La classification : le regroupement d’éléments en fonction des ressemblances par des stratégies raisonnées de choix de critères pertinents.
  5. L’anticipation : La prévision des conséquences d’une action et la prise en compte des possibles et des risques pour agir.

zone2

L’équilibration est le processus fonctionnel, l’adaptation du sujet à l’ensemble de la complexité de la réalité sans déséquilibre psychologique durable.

L’affectivité des enfants HPI : A 4 ans ils maîtrise déjà les structures mères mais ils sont perturbés par leur spécificité : Hypersensibilité, sens de la justice exacerbé, empathie excessive, hypervigilance… Pour entrer en contact avec eux il faut pouvoir leur expliquer ce qui se passe dans leur tête.

L’organisation des structures mères est spécifique :

Affectivité des enfants HPI

Les conséquences du désordre des structures mères : La pensée logique prend le dessus : décentration, généralisation, surgénéralisation même. Il n’arrive pas à  mettre à distance les angoisses, à contrôler une pensée en arborescence, à désactiver les charges émotionnelles.

 

Décentration + Anticipation = sentinelle existentielle

Généralisation + Anticipation = cascade affective

Il en résulte une perte du sens même de la vie, une anticipation envahissante de type phobique. Les structures internes représentent une protection contre les attaques identitaires par la gestion des émotions ingérables. Ils ont la tentation de mettre leur potentiel en sommeil pou être « comme les autres ». Ils s’enferment dans un monde interne protecteur. Ils entrent dans le syndrome de Pygmalion négatif. Ils peuvent retourner leur agressivité contre eux-mêmes. Or les structures cognitives sont vivantes et ne se développent que si elles sont utilisées. Sinon, elles meurent. Il faut solliciter la plasticité cérébrale pour qu’ils ne régressent pas. En particulier on constate une régression des capacités de classification.

 

Comment recréer l’équilibre ?

  • Remise en place du régulateur central.
  • Connexion des procédures déductives avec formalisation du raisonnement.
  • Application directe dans le champ de l’élaboration des idées : comment apprivoiser les idées, par exemple « Café philo ».
  • Application dans le cadre du vécu personnel, affectif, sentimental et relationnel : comment apprivoiser son affectivité.
  • Application à l’identification de sa place dans le monde : Je peux être avec les autres et pas uniquement parmi les autres.

 

Qu’est-ce que la remédiation cognitive aujourd’hui ?

Citations de patients avec troubles cognitifs :

« Un entraînement dans la durée sur des jeux qui font réfléchir. »

« Ça t’apporte ce que tu n’avais pas. »

« Çà permet de trouver ton fonctionnement pour l’améliorer. »

« Se sentir mieux avec les autres et avec soi. »

 

Pour aller plus loin :

Inconscient cognitif, inconscient affectif de Jean Piaget.

Inconscient affectif et inconscient cognitif 1971.

Raison présente, 19, pp. 11-20. (Publié aussi in: Problèmes de psychologie génétique / Jean Piaget, 1972, pp. 36-53.)

L’empire des anges de Bernard Werber.

 

 

 

 

 

Leave a Comment