Boite à outils – Formation gratuite aux mindmapping

In Boites à outils by Ismail Sadky2 Comments

Introduction

Vygotsky

«  Le langage n’exprime pas la pensée, il la réalise »

Qu’est-ce qu’une Mind Map?

Tony Buzan présente, dans les années 1970, la Mind Map comme un outil pour penser. La Mind Map se veut une représentation visuelle externe de ce qui se passe dans le cerveau. Il affirme que la Mind Map est l’outil idéal d’accompagnement aux processus mentaux. Ainsi, on peut s’en servir pour refléter la pensée, la réflexion, la connaissance, la mémoire et stimuler la créativité. 

Le Mind Mapping, un processus adapté au fonctionnement du cerveau.

Dessinés à la main sur papier en version de travail ou construits à l’ordinateur à l’aide de logiciels d’idéation, les différents exemples de cartes présentent une utilisation personnelle de la technique du Mind Mapping, sont le résultat d’une pensée créative et la manifestation d’un style personnel de création de cartes mentales, schémas heuristiques, diagrammes d’idées ou cartes à bulles
En bref La visualisation de l’information permettant de créer un langage collectif et l’emploi d’un processus d’efficacité cognitive peuvent être utilisés. En effet, l’utilisation d’une méthodologie, et de l’outil du Mind Mapping créer un environnement favorable à la réflexion. Nous obtenons une cartographie de l’information dans un contexte de surabondances d’informations.

Le mind mapping facilite la compréhension par l’exploitation du potentiel de nos « deux cerveaux ».

La carte heuristique pour organiser des idées !

Imaginez les cellules de votre cerveau comme des arbres, chacun stockant les informations qui ont des liens sur ses branches. Ensuite, sur une feuille blanche, essayez de placer en forme d’arbre les principaux éléments d’un sujet donné. Commencez par placer le thème central – de préférence en l’illustrant par un symbole – dans le centre de la page et dessinez ensuite des branches qui en émergent. Par exemple, si vous illustrez New York, dessinez la statue de la Liberté comme illustration centrale. S’il s’agit de Sydney, dessinez le pont du port. S’il s’agit de vos connaissances sur le cerveau, représentez les deux hémisphères, etc. En général, n’utilisez qu’un mot et/ou un symbole pour chacun des points dont vous voulez vous rappeler – un seul thème principal par branche. Placez les éléments qui ont des liens sur les mêmes branches, chacun se prolongeant comme une nouvelle sous branche.

Utiliser des couleurs différentes pour chacun des sujets reliés que vous illustrez (par exemple, une couleur par branche). Dessinez autant d’images et de symboles que vous le pouvez. Lorsque vous avez complété une branche, encerclez-la de la couleur qui lui est propre. Ajoutez régulièrement des informations à chacune de vos cartes. De cette façon, il devient facile de commencer par une vue d’ensemble et de continuer à construire votre « carte d’organisation d’idées » au fur et à mesure que vous acquérez de nouvelles connaissances sur le sujet traité.

Les objectifs

À l’issue de cet atelier en ligne, vous serez capable de réaliser des cartes heuristiques pour : clarifier vos idées, optimiser votre temps, votre mémoire, votre concentration et votre créativité ou encore organiser vos informations.

  • Être capable de concevoir et réaliser des cartes heuristiques dans plusieurs situations
  • Clarifier et structurer ses idées en résolution de problème et créativité
  • Gérer l’information efficacement en l’organisant rapidement
  • Mémoriser beaucoup, mieux et plus longtemps
  • Apprendre avec aisance
  • Mieux comprendre son interlocuteur par un questionnement pertinent
  • Discerner l’essentiel de l’accessoire
  • Redécouvrir son formidable potentiel
  • Conserver une vision globale et repérer le détail
  • Pratiquer des restitutions claires
  • Identifier les freins et les accélérateurs de créativité
  • Se connecter à la bonne information au bon moment
  • Cartographier des informations lors d’un face à face
  • Découvrir la multiplicité de nos représentations respectives par rapport à une seule et même information
  • Connaître les processus d’élaboration d’une habitude, savoir ce qui est facilement retenu par nos interlocuteurs
  • Démultiplier la capacité de notre mémoire sans effort
  • Réactiver notre savoir en respectant un rythme naturel
  • Lire une carte et retenir facilement beaucoup d’informations
  • Expérimenter les aptitudes de nos deux hémisphères cérébraux
  • Élaborer une carte suivant une méthodologie simple et puissante
  • Cartographier un document écrit pour en faire une conférence passionnante

Avant de commencer

Le cerveau stocke l’information par patterns et associations, et que les « cartes d’organisation d’idées » utilisent la même démarche, il devient facile et logique de faire appel à ces méthodes pour faciliter les rappels.

Voici quelques informations supplémentaires sur le fonctionnement du cerveau.  Celui-ci possède une mémoire à court terme et une mémoire à long terme.  Et cela est heureux.  Ainsi, lorsque vous arrivez à une intersection alors que la lumière est au rouge, vous vous arrêtez.  La lumière tourne au vert et vous repartez.  Votre mémoire à long terme a appris et s’est souvenu des règles relatives aux feux de circulation.  Cependant, votre mémoire à court terme n’a pas à se rappeler de chacune des milliers de fois où vous vous êtes arrêté à un feu de circulation.

Ainsi, comment stockez-vous et rappelez-vous l’information dont vous avez besoin pour une utilisation à long terme?  En partie par l’identification des patterns, en partie par la création d’associations.

La construction de « cartes d’organisation d’idées » n’est qu’une méthode parmi d’autres.  On peut également utiliser nos différents centres (types) d’intelligence, dont ceux qui traitent les rimes, les rythmes, la répétition et la musique.  Vous n’avez pas à passer des heures et des heures ennuyantes à apprendre par cœur. En lisant ce texte, peut-être avez-vous  enluminé  au crayon marqueur les phrases clés et les sous-titres, et avez-vous dessiné des « cartes d’organisation d’idées » sur les principaux points à retenir.

Nous vous suggérons de faire deux choses immédiatement après que vous aurez fini :

  1. Re-survolez immédiatement les points clés que vous avez marqués au crayon fluo.
  2. Refaites votre « carte d’organisation d’idées ». Cela vous aidera également à organiser vos principaux apprentissages, à la fois par patterns et par associations. Il est presque assuré, si vous êtes un nouvel adepte des « cartes d’organisation d’idées », que vous trouverez cela difficile de lister chacun des points clés par un seul mot.  Essayez quand même de la faire.  C’est très important.

Ce soir, pas trop longtemps avant d’aller dormir, faites jouer une musique relaxante.  Revoyez à nouveau votre « carte d’organisation d’idées ».  Essayez de réfléchir aux choses importantes que vous avez apprises; essayez de les visualiser.

Pensez aux associations, car cet état de « presque rêverie », juste avant le sommeil, est une partie très importante du processus d’apprentissage.

Pour aller plus loin : la carte conceptuelle

Une carte conceptuelle est une représentation graphique qui présente un ensemble de concepts liés selon des règles plus ou moins formelles. Il s’agit donc d’un schéma permettant de mieux saisir le rapport qui existe entre les différents concepts évoqués.

La carte conceptuelle est constituée de nœuds ou de cellules qui contiennent les concepts. Les liens entre les concepts sont décrits par un texte court et se terminent parfois par une flèche qui donne le sens de la relation entre les concepts.

De façon générale, le processus de schématisation s’effectue en trois temps, soit :

  • Générer des idées, des concepts (issus de séances de remue-méninges, d’une réflexion progressive ou par d’autres moyens) ;
  • Définir les liens entre les concepts (définis de la même façon, à la différence que l’on doit définir un qualifiant de relation du type verbe, adjectif, article, etc. sous forme d’un court énoncé, puis ajouter un élément de «directionalité» au lien) ;
  • Ajouter des ressources (sous forme de documents joints, de liens vers d’autres concepts ou des sites Web).

1.1 Introduction à la formation

1.2 Comment réaliser une carte conceptuelle ?

1.3 Comment faire du mindmapping ? La carte heuristique !

1.4 Le mindmapping sur le logiciel XMIND

1.5 Exemple de mindmap  » carte heuristique  » à la main

Conclusion


Comments

  1. Ruth Walker

    Bonjour !

    Je suis très intéressée par votre site, en particulier le côté mind mapping! Je vous suis également sur Twitter.
    Connaissez-vous Biggerplate.com ? Nous sommes la référence mondiale du mind mapping; la meilleure source de contenu de mind mapping et de la communauté dans le monde..

    Je vous invite a découvrir ce site 🙂

    Vous êtes aussi bienvenu de nous écrire un billet pour notre blog afin de promouvoir votre travail.

    Sinon, je vous souhaite une bonne journée 🙂

    Merci,

    Cordialement.

    1. Author
      Ismail Sadky

      Hello, je connais Biggerplate et je peux écrire, comment pouvons nous créer un partenariat?

Leave a Comment