La neuropédagogie ! Est ce utile ?

In Mieux se connaître - Pilier 1 by Ismail SadkyLeave a Comment

Qu’est ce qui se passe dans le cerveau d’une personne qui apprend ?

Comment améliorer les méthodes d’apprentissage ?

Cerveau

Grâce aux neurosciences, en particulier l’imagerie cérébrale, il existe aujourd’hui une véritable science des apprentissages : c’est la « neuropédagogie », terme introduit en France en 2006.

Les enseignants développent aujourd’hui un aller-retour entre labo et école. Les découvertes des neurosciences commencent à être enseignées aux étudiants des nouvelles Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE). Elles aident à expliquer pourquoi certaines situations d’apprentissage sont efficaces, alors que d’autres ne le sont pas.

Automatisation et contrôle

L’IRM (imagerie cérébrale) a permis de démontrer l’existence de deux formes complémentaires d’apprentissage neurocognitif : l’automatisation par la pratique et le contrôle par l’inhibition.

Dans le cas de l’automatisation, c’est initialement la partie préfrontale (avant) du cerveau qui est activée car la mise en place des habiletés nécessite un contrôle et un effort cognitif (mémoriser par cœur une liste de mots, par exemple). Ces habiletés s’automatisent avec l’apprentissage : c’est la partie postérieure du cerveau, ainsi que les régions sous-corticales, qui prennent le relais. Dans le cas inverse (désautomatisation), il s’agit d’apprendre à inhiber les automatismes acquis pour changer de stratégie cognitive. L’imagerie cérébrale a permis de montrer le changement qui se produit dans le cerveau des élèves lorsque, sous l’effet d’un apprentissage, ils passent, au cours d’une même tâche de raisonnement, d’un mode perceptif facile, automatisé mais erroné, à un mode logique difficile et exact. Les résultats indiquent un basculement très net des activations cérébrales, de la partie postérieure du cerveau au cortex préfrontal – dynamique cérébrale inverse de l’automatisation.

Le premier type d’apprentissage – l’automatisation par la pratique – correspond aux connaissances générales, bien établies, apprises par la répétition, la mémorisation, et qui doivent être connues de tous, comme les programmes à l’école, par exemple. À l’inverse et complémentairement, le second type d’apprentissage – le contrôle par l’inhibition – fait appel à l’imagination, à la capacité de changer de stratégie de raisonnement en inhibant les automatismes habituels. C’est « apprendre à résister  ».

À l’école, depuis toujours, on apprend surtout par la répétition, la pratique et l’automatisation. C’est très bien mais, comme on vient de le voir, le cerveau des élèves doit aussi apprendre à raisonner par le schéma inverse : inhiber ses automatismes. L’inhibition est, en effet, une forme de contrôle attentionnel et comportemental qui permet aux enfants de résister aux habitudes ou automatismes, aux tentations, distractions ou interférences, et de s’adapter aux situations complexes par la flexibilité. C’est un signe d’intelligence. Le défaut d’inhibition peut expliquer des difficultés d’apprentissage (erreurs, biais de raisonnement, etc.) et d’adaptation tant cognitive que sociale.

Par exemple, une erreur massive observée à l’école élémentaire concerne les problèmes dits « additifs » à énoncé verbal : « Jean a 10 bonbons. Il a 5 bonbons de plus que Tom. Combien Tom a-t-il de bonbons ? » La bonne réponse est la soustraction 10 – 5 = 5, souvent les enfants ne parviennent pas à inhiber l’automatisme d’addition déclenché par le « plus que » dans l’énoncé, d’où leur réponse erronée : 10 + 5 = 15. Un autre exemple concerne la lecture. Les apprentis lecteurs, comme les lecteurs experts, doivent toujours éviter de confondre les lettres dont l’image en miroir constitue une autre lettre : par exemple, b/d ou p/q. Cette difficulté est renforcée par le fait que pour apprendre à lire, le cerveau humain recycle des neurones initialement utilisés pour identifier les objets de l’environnement : les animaux, par exemple . Or un animal est le même quelle que soit son orientation par rapport à un axe de symétrie. Pour discriminer les lettres en miroir, notre cerveau doit donc apprendre à inhiber ce biais cognitif .Comme les enfants, les adultes, inconsciemment, doivent toujours résister à la généralisation en miroir.

Source Olivier Houdé

Professeur à l’Université Sorbonne Paris Cité où il dirige le Laboratoire de psychologie du développement et de l’éducation de l’enfant du CNRS, il a notamment écrit La Psychologie de l’enfant, 7e éd., Puf, coll. « Que sais-je ? », 2015, et Apprendre à résister, Le Pommier, 2014

Pour recevoir notre ebook gratuit et des fiches pratiques utiles pour libérer ton potentiel clique ici .

Cerveau

In Divers, Mieux se connaître - Pilier 1 by Ismail SadkyLeave a Comment

Peut-on changer nos comportements, nos habitudes, nos émotions avec l’aide des neurosciences ?

1. « Je suis comme je suis, et je ne peux pas changer » ! Cerveau

 
« C’est ma personnalité, je suis comme ça  » Posez vous la question , est ce que cela vous arrive de penser cela ? …

Si oui, et bien c’est normal!…

C’est le conditionnement de notre histoire, notre éducation, nos relations…. qui pousse à croire cela.Read More

La stratégie allocentrée – Mieux s’organiser – Pilier 2

In Mieux s'organiser - Pilier 2 by Ismail SadkyLeave a Comment

Les 10 lois de simplicité de John Maeda


Selon le neurophysiologiste Alain Berthoz, une des solutions simplexes consiste à utiliser une une stratégie de survol, dite allocentrée, qui se retrouve dans l’utilisation de la carte heuristique pour changer de point de vue sur une situation.
Comme pour la carte d’une ville, cartographier une situation pour en obtenir une vision simplifiée, cohérente et holistique aide à prendre de la hauteur et voir apparaître de nouveaux chemins, des alternatives insoupçonnées .Read More

Albert Einstein sur le secret de l’apprentissage -Mieux apprendre

In Mieux apprendre - Pilier 5 by Ismail SadkyLeave a Comment

Trouvez ce qui vous apporte la joie

En 1915, Einstein, qui était alors âgée de 36 ans, vivait en temps de guerre de Berlin avec sa cousine Elsa, qui allait devenir sa seconde épouse. Ses deux fils, Hans Albert Einstein et Eduard « Tete » Einstein étaient avec son ex-femme Mileva dans le Zurich neutre.

Après huit longues années d’efforts sur sa théorie de la relativité générale, qui va le propulser à la célébrité internationale, il en a finalement résumé  deux pages. Rincer avec sa récente réalisation, il a envoyé son fils âgée de 11 ans , Hans Albert la lettre suivante, qui se trouve dans la postérité: Lettres de Grands Américains à leurs enfants .Read More

Comment améliorer sa confiance en soi ?

In Mieux se motiver - Pilier 3 by Ismail SadkyLeave a Comment

Avant de commencer il est important de tuer 3 mythes:

  • Mythe 1 – La confiance en soi est une attitude mentale ( c’est plus un sentiment viscéral qui vient du ventre donc physiologique )
  • Mythe 2 – L’estime de soi est déterminée par notre passé ( on ne peut pas changer le passée donc la confiance en soi émane d’un état de présence )
  • Mythe 3 – Le regard des autres n’est pas important ( on ne peut pas ignorer : l’être humain est un animal social )

Améliorer sa confiance en soi en se raisonnant?

Vous avez peut-être eu ce langage interne: « Allé ! Fais un effort; prends sur toi; tu es assez intelligent; tu mérites ça; d’autres y arrivent, pourquoi pas toi?; il suffit de se lancer; … » Dans ce type de langage, vous relativisez intellectuellement votre manque de confiance. Vous savez que votre manque de confiance n’est pas  justifié, et vous essayez de vous raisonner et de vous motiver à agir.

Mais voilà, une fois dans le coeur de l’action, toute votre motivation semble se faire submerger par un océan de doute qui s’installe en vous. Vous perdez vos moyens, et vos affirmations se dissolvent dans la confusion de votre esprit. Vous n’avez alors envie que d’une chose, c’est de vous sortir de cette situation inconfortable.

Read More

La respiration – Mieux se motiver

In Mieux se motiver - Pilier 3 by Ismail SadkyLeave a Comment

Voici 5 étapes à suivre afin de vous confronter à vos problèmes ( stress, manque de sommeil….).

De nombreux experts préconisent de faire des exercices de respiration pour diminuer l’anxiété , découvrons la respiration carrée.

La respiration carrée est une technique de respiration issue du Pranayama (discipline du souffle). Elle est appelée en sanskrit samavritti. Sama signifie « même, égal » et vritti veut dire « l’onde, la vague ». Il s’agit de pratiquer une respiration égale dans l’inspiration et l’expiration.

Installez-vous confortablement sur chaise ou à même le sol. Maintenez une posture ouverte. Pour l’exercice de la respiration carrée, vous allez toujours respirer par le nez.

Commencez par respirer en sentant les mouvements de l’abdomen. L’abdomen se gonfle naturellement avec l’inspiration, puis se dégonfle avec l’expiration. Une fois que vous êtes installé dans le mouvement de la respiration, vous pouvez commencer samavritti.

Cet exercice se pratique en quatre phases de durée égale.

  • Inspiration en comptant mentalement 2
  • Suspension du souffle en poumons pleins en comptant 2
  • Expiration en comptant 2
  • Suspension du souffle en poumons vides en comptant 2

La durée peut être de 2, 3, 4, 5, 6 ou plus.

Respiration carréeRead More

Élève Intellectuellement Précoce EIP! Le connaître

In Mieux se connaître - Pilier 1 by Ismail SadkyLeave a Comment

Synthèse d’une conférence de  Jean-François Laurent , son site , clique ici

Un texte écrit par Laurence Avy , enseignante en mathématique du Lycée la Mache , Lyon 69008.

On compte 4 à 5% d’EIP dans la population. On suppose qu’ils sont en fait 10% (diagnostique insuffisant).

Tous les conseils donnés ici vont aider les EIP, mais aussi les autres élèves.

Le plus important: DONNER CONFIANCE

Dans notre système, on parle généralement de ce qui ne va pas (une étude a montré que les livrets scolaires contiennent 85% d’appréciations neutres et négatives…)

Le mode de fonctionnement des EIP :

fonctionnement des EIPRead More

Mieux se connaitre – La remédiation cognitive

In Mieux se connaître - Pilier 1 by Ismail SadkyLeave a Comment

Le courant de l’éducabilité cognitive (PEI, ARL, GM…)  parie sur le développement de l’efficience et de l’autonomie par la réactivation des capacités d’apprentissage naturelle et la métacognition mais ça ne marche pas. Le but est d’amener le sujet à se conformer au sujet épistémique, à un modèle normatif.

La remédiation cognitive permet à la personne de se découvrir, de prendre de l’assurance, de reprendre les bases, de se restructurer à travers des exercices pour faire face aux problèmes scolaires et développer les capacités de logique et de déduction.

Les principes de la réorganisation cognitive :

  1. Prendre conscience de ses processus cognitifs.
  2. Mettre en relation différentes situations en repérant les analogies.
  3. Justifier la démarche employée.
  4. Expliquer les règles opératoires et les transférer, généraliser.
  5. Anticiper.
  6. Confronter les points de vue.
  7. S’approprier ses échecs comme ses réussites.

Read More

Mieux communiquer – La visualisation une soft skills

In Mieux communiquer - Pilier 4 by Ismail SadkyLeave a Comment

« Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ? »

Cette question vous a déjà certainement été posé quand vous étiez plus jeune.

Que vous ayez eu ou non la réponse à cette question, vous avez peut-être déjà eu cette envie de penser au métier de vos rêves.

Mais, est-ce vraiment le métier de vos rêves qui a été mis de côté … ?

Depuis tout petit, nous avons suivi une éducation pour nous former à exercer un métier. Nous avons appris à lire, à écrire, à compter, à raisonner. Nous avons été formés sur des compétences techniques (hard skills ) en vue d’être qualifié à exercer une activité professionnelle la plupart du temps en lien avec les études que nous auront suivies.

Mais à quel moment de notre parcours avons-nous appris à nous préparer au métier de nos rêves ? Avons nous suivi des cours pour nous apprendre à déterminer avec précision le métier de nos rêves, et la manière de parvenir à en vivre ? En ce qui me concerne, je n’ai jamais eu ce type de cours et à ma connaissance, ce sujet ne fait pas réellement partie intégrante des contenus de l’enseignement délivré par l’éducation nationale.Read More

"Obtenez gratuitement un gratuitement l'e-book "Les Déclics : 21 jours pour libérer ton potentiel"


 

"Obtenez gratuitement un gratuitement l'e-book "Les Déclics : 21 jours pour libérer ton potentiel"